Comment profiter de sa sexualité quand on est senior ?

La sexualité fait partie intégrante de la vie d’un couple, il est donc important de l’entretenir régulièrement pour l’équilibre de vos relations intimes. En effet, vivre une sexualité épanouie possède de nombreux avantages sur le plan médical, dont la régulation de l’humeur et la réduction du stress.

Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est possible d’avoir une vie une sexuelle, même après 60 ans, à condition d’être en bon état physique et de trouver des moyens efficaces pour stimuler sa libido ainsi que celle de son partenaire. Alors, comment trouver du plaisir à avoir des rapports sexuels en vieillissant ? On vous dit tout !

Quels sont les problèmes sexuels les plus courants chez les seniors et comment les traiter ?

La sexualité n’a pas d’âge précis, mais force est de constater que les rapports intimes et nos performances sexuelles varient en fonction de notre âge et de notre condition physique.

Ainsi, faire l’amour à 20 ans n’est pas la même chose à 60 ans, car de nombreux paramètres rentrent en jeu, dont, essentiellement, votre état de santé.

En effet, la santé se dégrade avec l’âge et les seniors sont en proie à toutes sortes de pathologies, dont des maladies cardio-vasculaires, le diabète ou encore de l’arthrose. Par conséquent, cela va directement affecter leur sexualité et se traduira par des troubles érectiles chez l’homme ou bien d’une baisse de la libido chez la femme.

En plus de ces maladies liées à la vieillesse, les hommes ou les femmes passent par de nombreuses fluctuations amoureuses au cours de leur vie, y compris la ménopause chez les femmes et qui se manifestera notamment par un assèchement de muqueuse.

Il est possible de mener une vie sexuelle normale après 60 ans et en dépit des difficultés que vous pouvez rencontrer entre partenaires. Pour ce faire, quelques traitements sont mis à votre disposition pour profiter de votre coït. Ainsi, il faudra penser à utiliser des gels lubrifiants pour traiter les problèmes causés par la sécheresse vaginale chez la femme et des médicaments conçus pour stimuler l’érection chez les hommes, sous avis médical.

Par ailleurs, être en bonne santé est une condition, sine qua non, pour améliorer la qualité de vos rapports sexuels. De ce fait, il est conseillé de pratiquer régulièrement du sport, en fonction de vos dispositions physiques et de manger sainement pour préserver votre santé.

Quels sont les avantages d’entretenir une vie sexuelle active quand est-on senior ?

Continuer à avoir des rapports sexuels, même après 60 ans, est très bénéfique pour la santé, car cela permet essentiellement :

  • D’améliorer votre humeur, grâce à l’action des neurotransmetteurs, appelés endorphines, qui agissent comme anxiolytiques ;
  • De tonifier vos muscles et de renforcer, ainsi, votre système articulaire et osseux ;
  • De renforcer vos rapports intimes avec votre partenaire, en créant des moments de tendresse et d’affection ;
  • Prévenir plusieurs maladies neurodégénératives telles que l’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Nos conseils pour bien vivre votre sexualité en tant que senior !

Pour réussir à éprouver du plaisir en vieillissant, il est impératif d’adapter ses pratiques sexuelles à sa condition physique ainsi qu’à sa libido. Par conséquent, un seul mot d’ordre s’impose et c’est celui du « slow sexe ». Effectivement, rien ne sert de s’empresser et il faut impérativement rester attentif à son corps et à ses besoins pour profiter de vos rapports sexuels et prendre tout son temps lors de l’acte en question.

Qui plus est, il faudra penser à trouver de nouveaux moyens pour éveiller votre désir. Donc, la phase des préliminaires vient jouer un rôle important et vous permettra de stimuler davantage votre libido, pour favoriser vos chances d’atteindre l’orgasme.

Aussi, les rapports sexuels sont incontestablement bénéfiques pour la santé, néanmoins, les risques qui y sont rattachés restent les mêmes à tout âge et notamment après 60 ans.

Donc, bien que le risque d’une grossesse non désirée soit écarté pour les femmes ménopausées, ces dernières, tous comme les hommes, ne sont pas pour autant immunisées contre des risques de maladies sexuellement transmissibles, y compris le VIH ou la syphilis. Ainsi, il faudra veiller à mettre des préservatifs pendant l’acte sexuel et de procéder régulièrement à des tests de dépistage.