Recette de grand-mère pour se débarrasser des calculs rénaux rapidement

Le problème des calculs rénaux est plus courant que vous ne le pensez. Selon les données du Ministère de la Santé Publique, environ 12 % de la population française ont des calculs rénaux et 50 % d’entre eux n’en sont même pas conscients, ce qui en fait un problème plus important. Les calculs rénaux, s’ils ne sont pas traités, peuvent entraîner d’autres problèmes rénaux graves à l’avenir.

Que sont les calculs rénaux ?

Les calculs rénaux sont les dépôts durs formés dans les reins. Les calculs doivent traverser les voies urinaires pour sortir du corps. Le processus s’appelle le passage des calculs rénaux et peut être très douloureux. Les calculs rénaux se produisent lorsque des sels et des minéraux comme l’oxalate de calcium se cristallisent dans les reins et créent des calculs durs. Les calculs rénaux sont aussi appelés lithiase urinaire.

Ces caillots durs qui sont ancrés dans la vessie vont obstruer les voies urinaires et provoquer une rétention urinaire qui à terme, va provoquer une infection ou quelque chose de plus grave. Le rein ne fonctionnant plus normalement ne va pas bien filtrer les eaux et les organes du corps vont se retrouver avec des eaux qui ne leur sont pas utiles.

calculs renaux remedes

La principale cause des calculs rénaux

Un apport insuffisant en eau est l’une des principales causes du développement de calculs rénaux. Lorsque votre corps est déshydraté, les fluides se déplacent lentement dans les reins. Cela augmente les chances que des composés de sel et de minéraux entrent en contact étroit et adhèrent ensemble. Dans certains cas, les calculs sortent du corps sans même montrer aucun symptôme, mais dans le cas des calculs de grande et moyenne taille, cela peut être un processus extrêmement douloureux.

Traitement des calculs rénaux

Dans la plupart des cas, les calculs rénaux peuvent être facilement traités avec des analgésiques, une fluidothérapie, des médicaments homéopathiques et d’autres interventions médicales. Et il y a aussi certaines mesures que les gens peuvent prendre pour réduire leurs risques d’avoir des calculs.

Outre les médicaments prescrits par le médecin, vous pouvez essayer ces six remèdes maison faciles qui peuvent aider à éliminer les calculs rénaux.

1. Eau

Rester hydraté est l’une des méthodes les plus simples pour prévenir et traiter les calculs rénaux. La plupart des médecins recommandent la même chose. Boire 12 verres d’eau par jour peut ralentir la croissance des dépôts et faciliter le passage d’où les pierres doivent passer.

2. Jus de citron

Le citrate, un composé du jus de citron, aide à décomposer les dépôts de calcium et ralentit la croissance. Vous pouvez boire du jus de citron avant chaque repas ou l’incorporer à votre alimentation. N’achetez pas de jus de citron emballé, optez plutôt toujours pour du jus frais.

3. Basilic

Certains composés du basilic sont connus pour stabiliser les niveaux d’acide urique, ce qui rend difficile la formation de calculs rénaux. Le basilic contient également de l’acide acétique, qui est connu pour dissoudre les calculs rénaux. Une cuillère à café de jus de basilic par jour peut aider à prévenir et à traiter les calculs rénaux.

4. Vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre de pomme contient de l’acide acétique, qui aide à dissoudre les dépôts de calcium. Vous pouvez avoir du vinaigre de cidre de pomme mélangé avec de l’eau avant chaque repas.

5. Jus d’herbe de blé

Les composés contenus dans le jus d’agropyre augmentent la production d’urine, permettant aux calculs de passer plus facilement. L’herbe de blé est également riche en antioxydants, ce qui aide à éliminer les dépôts de calcium dans les voies urinaires. Boire du jus d’agropyre est un meilleur choix que de prendre une pilule ou une poudre.

Comment accélérer le passage d’un calcul rénal ?

Un calcul rénal de moins de 4 millimètres peut disparaître en 1 à 2 semaines, tandis qu’un calcul de plus de 4 millimètres peut prendre environ 2 à 3 pour disparaître complètement. Bien que des médicaments existent, le calcul rénal n’est pas systématiquement guérissable à coup de traitement médical. Les habitudes de vie jouent un rôle important dans le traitement naturel d’un calcul rénal.

La meilleure façon d’accélérer ce processus est de boire beaucoup d’eau. Vous pouvez également suivre ces étapes pour éviter la formation de nouvelles pierres et réduire la taille de celles existantes :

  • Limiter l’apport en calcium
  • Diminuer la consommation de protéines
  • Réduire la consommation de sel
  • Manger des agrumes
  • Restez suffisamment hydraté

Qui est le plus à risque de calculs rénaux ?

Les facteurs de risque de calculs rénaux comprennent :

  • Âge (les personnes âgées de 30 à 40 ans sont plus susceptibles de développer des calculs)
  • Antécédents familiaux de calculs rénaux
  • Ne pas boire assez d’eau
  • Alimentation riche en sodium
  • Régime riche en viande, poisson et haricots
  • Blocage des voies urinaires (constriction ou cicatrice)
  • Hypercalciurie (taux élevé de calcium dans l’urine)
  • Médicaments tels que : Ciprofloxacine, Ceftriaxone, Diurétiques, Antiacides à base de calcium
  • Conditions médicales telles que : Diabète, Hypertension artérielle, Obésité, Goutte, Fibrose kystique, Kystes rénaux, Maladie parathyroïdienne, Maladie inflammatoire de l’intestin.

Quels sont les signes et les symptômes des calculs rénaux ?

Vous pouvez avoir des calculs rénaux sans même le savoir. Ils ne provoquent des symptômes que lorsqu’ils grossissent ou se coincent dans l’uretère.

calcul renal remedes

Les symptômes peuvent inclure :

  1. Douleur dans le bas du dos
  2. Nausée
  3. Vomissement
  4. Hématurie (sang dans les urines)
  5. Urine trouble ou malodorante
  6. Douleur et sensation de brûlure en urinant
  7. Augmentation de la fréquence et de l’urgence d’uriner
  8. Fièvre

Comment les calculs rénaux sont-ils diagnostiqués?

En fonction de vos antécédents médicaux et de vos symptômes, votre médecin peut recommander quelques tests pour confirmer un diagnostic de calculs rénaux :

  • Test d’urine: Vérifie les signes d’infection
  • Test sanguin : Vérifie la fonction rénale et le profil biochimique
  • Tests d’imagerie (rayons X et tomodensitogrammes) : visualisez la forme, la taille, l’emplacement et le nombre de calculs rénaux.