Perte de poids sans raison ? Que faire ?

La perte de poids soudaine est un signal qui nous alerte sur d’éventuels problèmes de santé. Dans le cas de maladies plus graves, la perte de poids s’accompagne presque toujours d’autres symptômes. Cependant, dans tous les cas, il est conseillé de consulter un médecin. Mais avant, vous pouvez aussi essayer de comprendre ce qui vous arrive en parcourant cet article. Car si une perte de poids soudaine et involontaire peut être inoffensive à terme, la pathologie qu’elle renferme peut être plus dangereuse.

Quelles peuvent être les raisons d’une perte de poids soudaine ?

Une perte de poids soudaine peut être due à de nombreuses causes, qui sont presque toujours liées à des problèmes de santé. Dans tous les cas, c’est un signe important qu’il ne faut pas négliger et qui justifie une consultation médicale rapide.

À l’époque actuelle, le sujet du poids corporel a de nombreuses connotations esthétiques et sociales. Pour cette raison, la première chose à vérifier est qu’il y a bien eu une perte de poids soudaine. Parfois, il y a simplement un changement dans la perception de l’image corporelle.

De nombreuses études soulignent que jusqu’à 50 % des patients qui consultent pour une perte de poids soudaine n’ont en fait pas perdu de poids significatif.

Le symptôme d’un mal bien plus grave

Une maladie systémique doit être suspectée en cas de perte de poids soudaine. Cependant, avant toute chose, les paramètres de ce que signifie une perte de poids significative ou médicalement pertinente doivent être établis.

Il n’est pas facile de dire quand la perte de poids est inquiétante. Cependant, il existe un paramètre sur lequel il existe un consensus médical presque complet. Il rappelle que toute perte de 5 % de masse corporelle, dans une période comprise entre 6 et 12 mois, doit faire l’objet d’une consultation médicale.

Par conséquent, l’important n’est pas le nombre de kilogrammes perdus, mais le pourcentage de la masse corporelle totale qu’ils représentent. Ainsi, une personne de 100 kilos devrait se douter que quelque chose ne va pas si elle perd 5 kilos dans la période indiquée. Or, chez une personne pesant 50 kilos, le chiffre d’alerte est de 2,5 kilos.

Il convient de souligner quelque chose qui peut sembler évident au premier abord, mais qui doit toujours être souligné : la perte de poids doit être involontaire. En d’autres termes, ce qui est inquiétant, c’est que sans faire quelque chose de spécifique pour perdre du poids, la perte de poids se produit.

Quand s’alerter ?

Le drapeau rouge devrait être la perte involontaire de 5 % de la masse corporelle en moins d’un an. Parfois moins, mais l’essentiel est de ne pas négliger sa santé. Car l’irréversible peut se produire en un instant et vous pourriez vous trouvez très vite dans l’embarras en cas de souci de santé grave.

Les causes d’une perte de poids soudaine sont nombreuses et dans 75% des cas, il est possible d’en identifier la raison. En général, on perd du poids parce qu’on consomme moins de calories  que ce dont l’organisme a besoin, ou parce qu’il existe un trouble qui empêche l’organisme d’absorber correctement les nutriments. Parfois, les deux facteurs sont présents.

Il est très fréquent que ces pertes de poids soudaines soient le résultat d’un état dépressif. Il est très important d’analyser s’il y a eu un deuil antérieur, comme un décès ou un divorce, ou un événement traumatisant, avant que la personne ne perde du poids.

Il existe certaines maladies dans lesquelles la perte de poids apparaît avant d’autres symptômes. C’est le cas des tumeurs du système digestif. Également de certaines maladies infectieuses telles que le VIH, l’endocardite, la tuberculose et les maladies fongiques ou parasitaires.

La perte de poids est fréquente en cas d’hyperthyroïdie ou de phéochromocytome, de diabète sucré et d’insuffisance surrénalienne. Plusieurs types de cancer sont associés à la perte de poids, mais dans ces cas, les symptômes sont généralement plus nombreux.

Il existe des maladies chroniques qui ont une perte de poids soudaine dans le cadre de leurs symptômes, comme c’est le cas avec certains cancers.

Et le facteur âge ?

L’âge est un facteur pertinent dans l’analyse des causes et des conséquences de la perte de poids. Il y a des étapes ou des circonstances spécifiques dans lesquelles cette situation se produit. Voyons voir :

Nouveau-nés :

Il n’est pas rare que les bébés perdent jusqu’à 10 % de leur poids corporel au cours de leurs 15 premiers jours de vie. Cela est dû à l’expulsion de fluides par les matières fécales ou l’urine. Par la suite, on s’attend à ce qu’il gagne une demi-livre par semaine pendant 6 mois maximum.

Personnes âgées :

Il est normal qu’il y ait une perte de poids au cours du processus de vieillissement, à condition qu’elle se produise progressivement. La perte de masse musculaire et de masse osseuse est également normale. Si cela se produit soudainement, cela indique des problèmes de santé.

Il convient de noter que le poids est souvent perdu pendant la grossesse. Cela se produit chez les mères qui présentent des étourdissements et des vomissements au début de la grossesse et qui, par conséquent, ne parviennent pas à maintenir une nutrition adéquate. Il est important de consulter le médecin dans de tels cas.

Le stress émotionnel est également une cause fréquente de perte de poids. Des niveaux élevés de cortisol ainsi que des troubles de l’alimentation y conduisent. De même, la consommation compulsive de drogues psychoactives peut affecter de manière décisive le poids.

Que faire si perte de poids involontaire il y a ?

Si vous détectez que vous avez perdu beaucoup de poids en peu de temps et que vous réalisez que des altérations apparaissent dans le fonctionnement de votre corps et qui n’existaient pas auparavant, vous devriez consulter un médecin. Un professionnel de la santé saura vous guider dans les démarches à suivre pour détecter la cause et avancer dans le traitement du problème. La perte de poids involontaire peut être très contraignante, voire fatale, mais pas inguérissable. L’essentiel, c’est aussi prendre en soin de son corps et de sa santé au quotidien en prévision de souci gênant.