Comment utiliser un tensiomètre ?

À un certain âge il est indispensable d’utiliser un tensiomètre dans le cadre du contrôle médical. De cette façon, vous pouvez garder le stress à distance et si vous devez le prendre quotidiennement, il est préférable d’en avoir un à la maison, il est donc nécessaire d’apprendre à l’utiliser correctement.

La première chose à faire est de connaître le fonctionnement de base, qui est généralement très simple. Le tensiomètre a une partie qui comprime le bras jusqu’à ce que la circulation sanguine soit coupée, le brassard se dégonfle et les valeurs sont prises pour savoir si la pression est haute ou basse. Mais cela ne se limite pas à ces quelques lignes. Il faut savoir cerner le fonctionnement du tensiomètre pour être en mesure de garder un œil sur sa santé. Car une mauvaise utilisation comme une mauvaise interprétation peut fausser un traitement et entraîner des conséquences indésirables.

Tensiomètre automatique et tensiomètre manuel : comment ça marche ?

Dans le cas où le tensiomètre est automatique, vous ne devez rien faire puisque l’appareil lui-même prend les valeurs, il vous suffit d’être calme et de garder votre poignet près de votre cœur. Si le tensiomètre est manuel, en plus du brassard, un stéthoscope est utilisé qui est placé en dessous. Pour calculer les valeurs, le brassard est gonflé jusqu’à ce que plus rien ne soit entendu sur le stéthoscope. L’aide d’une autre personne est nécessaire pour effectuer la mesure.

utiliser tensiomètre efficacement

Comment utiliser le tensiomètre ?

La tension doit être prise sur le bras droit pour les gauchers et sur le gauche pour les droitiers. La première mesure doit être effectuée tôt le matin et vous ne pouvez rien manger avant de la prendre, tout comme il n’est pas approprié de prendre n’importe quel type de médicament.

Vous devez vous asseoir sur une chaise avec un bon dossier qui maintient votre dos droit, vous devez placer les deux pieds sur le sol et avoir une posture détendue, vous pouvez également placer un coussin pour soutenir confortablement votre coude. Vous devez répéter le processus trois fois, avec un temps de repos d’au moins quelques minutes et noter tous les coups.

La deuxième mesure est effectuée à midi avant de manger, et le même processus précédemment expliqué est répété. Alors que le dernier sera le soir, avant le dîner et avant de prendre tout médicament. Le processus doit être répété pendant trois jours consécutifs. Une valeur normale ne dépassera pas 135 mm Hg pour le maximum et 85 mm Hg pour le minimum.

Pour une prise correcte de la tension artérielle, il est nécessaire de suivre les recommandations suivantes :

  • Prenez-le après cinq minutes de repos au moins.
  • La personne doit être détendue et ne pas être pressée.
  • Vous ne devez pas non plus avoir mangé, bu de substances excitantes (café, thé) ou fumé pendant la demi-heure précédant la mesure.
  • La position du corps doit être assise, non allongée, avec le dos bien soutenu par le dossier de la chaise. Les jambes doivent toucher le sol, non croisées, et la main détendue, sans serrer et en position de repos.
  • Bras de référence ou dominant appuyé plus ou moins au niveau du cœur, main relâchée. Le bras de référence ou dominant est celui dans lequel la TA est la plus élevée.
  • Le brassard doit être en contact avec la peau, le patient doit donc retrousser ses manches. Si c’est l’hiver et que vous portez plusieurs couches de vêtements, il est préférable de les enlever car si vous enroulez différents vêtements en même temps, vous pouvez créer un anneau qui resserre la zone.
  • Une fois la personne positionnée, on placera le brassard qui sera adapté au diamètre du bras (petit, normal, grand). L’explication du placement est reflétée dans un graphique qui accompagne l’appareil, donc une fois le brassard ajusté, il faut appuyer sur le bouton pour connecter le tensiomètre.
  • Il est important que pendant que le brassard est gonflé, le patient ne parle pas, car cela affecterait les valeurs marquées.

Le tensiomètre, bras ou poignet ?

Si vous êtes une personne indécise, choisir le tensiomètre ne sera pas une mince affaire. Non seulement il existe des options assez différentes, mais il est également clair que n’importe laquelle n’est pas valable… Le mieux, à moins d’avoir les connaissances pour l’utiliser, est d’en choisir une comme celle utilisée par le médecin en consultation. Il faut savoir bien le lire et à la maison, on a généralement besoin d’une deuxième personne pour l’aider. Alors simplifiez-vous la vie et optez pour le numérique. Attention : il faut le valider pour s’assurer que la mesure sera correcte.

Pourquoi avoir un tensiomètre chez soi peut être d’une grande aide ?

L’hypertension artérielle est une maladie qui provoque rarement des symptômes, donc la meilleure façon de la remarquer et de la contrôler est de connaître vos chiffres de tension artérielle. En Espagne, environ 30% de la population souffre d’hypertension, mais un tiers d’entre eux ne le savent pas. De plus, seulement la moitié des patients souffrant d’hypertension artérielle sont bien contrôlés.

bien utiliser tensiomètre

Les trois formes de base de la mesure de la pression artérielle sont : la mesure au bureau, la surveillance ambulatoire de la pression artérielle (MPAA) et la mesure de la pression artérielle à domicile (AMPA). Cette dernière est une technique simple, sûre et très utile pour connaître les chiffres de tension artérielle des patients. Selon les valeurs obtenues, le patient est diagnostiqué ou non, il est donc essentiel de mesurer correctement la pression artérielle pour améliorer le contrôle et le traitement de l’hypertension.

Pour pouvoir prendre correctement la tension artérielle, celle-ci doit être prise dans des conditions standardisées : 15 minutes avant, la personne ne doit pas fumer, boire d’alcool ou de boissons caféinées, ni faire d’exercice. Pendant le tir il est important d’être assis sans croiser les jambes ; avoir votre bras appuyé sur une table au niveau du cœur. Prenez deux mesures de tension artérielle à deux minutes d’intervalle et utilisez un brassard adapté au périmètre du bras.